DOMMAGES COLLATÉRAUX
Date de création : 11 Novembre 2016

Pour nous tous qui désirons en savoir un peu plus sur l’adoption de la loi 70 (qui a eu lieu hier le 10 novembre 2016 à l’Assemblée Nationale) et sur le programme « OBJECTIF EMPLOI » qui en découle faisons un clic sur le lien suivant :
http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/projets-loi/projet-loi-70-41-1.html

NOTE : Une fois sur le site, un clic sur la proposition (en bleue) intitulée : Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi (PDF, 328 ko) est nécessaire.

De plus, afin que rien ne nous échappe, souvenons-nous que ce programme met fin au programme « alternative jeunesse », ce programme qui permettait aux jeunes de moins de 25 ans, admissible à l’aide sociale à entreprendre une démarche afin d’intégrer le marché du travail.

Ce programme, bien que loin d’être parfait, avait au moins le mérite de bonifier le montant des prestations de ces jeunes d’environ 170 $ par semaine pour une personne seule et de 197 $ par semaine pour une personne responsable d'une famille monoparentale. Cette aide financière était accordée dès l’admission au programme et se poursuivait tout au long de la démarche d'intégration de l’individu. D’autres montants pouvaient aussi s’ajouter, sous certaines conditions, à ceux déjà mentionnés.

Notons qu’avec le programme « OBJECTIF EMPLOI » la méthode punitive est mise de l’avant par nos élus. « Finito » la bonification. La baguette et les menaces planeront désormais au-dessus de la tête de nos jeunes qui se trouvent en situation précaire.

Et puis, il est paradoxal tout de même de réaliser que M. François Blais, grand promoteur du revenu minimum garanti (il a même écrit un livre à ce sujet), soit devenu le « Macoute » en chef du premier ministre Couillard et de son homme de bras, Sam Hamad. N’oublions pas que la Commission des partenaires du marché du travail était aussi de la partie!

De plus, ne soyons pas surpris du rôle et de l’appui du Conseil du Patronat du Québec dans l’implantation de cette loi vouée à l’échec. Du moins, l’échec social de nos jeunes déjà en difficulté. En effet, le Conseil voit apparaître une manne inespérée de travailleurs obligés à se plier à des offres d’emploi digne des pires jobs de « cheap labour »!

Pour consulter la position du Conseil du Patronat, faisons donc un clic ici : https://www.cpq.qc.ca/wp-content/uploads/2016/01/memoire270116.pdf

Et puis enfin, pour terminer comme nous jugeons important de lire la présentation de la loi 70 par l’honorable Sam Hamad, allons-y pour un dernier clic sur le lien suivant :
http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/assemblee-nationale/41-1/journal-debats/20151110/158391.html


Article visioné 787 fois
Voir les autres nouvelles


Regroupement des Sans-Emploi de Victoriaville

© 2009-2019
Touts droits réservés

Le RSE est situé à à la Place communautaire Rita-St-Pierre

59, rue Monfette - Local 210
Victoriaville, Québec G6P 1J8

Téléphone : 819-758-6134

Télécopieur (fax) : 819-604-1112

rse@rsansemploi.com

Mission et Historique de l'organisme


Activités et Services offerts


Le RSE est financé par ces organismes


@RSE_Victo sur Twitter

RSE sur Facebook